Chapitre 36

 

      Depuis une semaine déjà, Xavier faisait les mêmes gestes continuels chaque jour. Il se levait encore ensommeillé à cause de certains cauchemars venant le réveiller en pleine nuit. Ensuite, il mettait toujours un temps avant de pouvoir se rendormir. Comme un automate, il prenait une douche rapide et son petit déjeuner dans la foulée.

 

      Il embarquait dans sa voiture en direction de l'hôpital. Il était présent lors des visites du matin, de l'après-midi et même le soir. Il ne mettait plus un pied à l'université. Il en avait oublié sa promesse faite à sa mère de finir au moins ses études. Il avait bien autre chose en tête, une personne plus précisément.

 

      Comment pourrait-il étudier ou même travailler correctement en ayant à l'esprit ce lit d'hôpital en tête ? Ce n'était pas n'importe qui sur ce lit. C'était Sasha, son autre moitié. Le garçon avait pris une place tellement importante dans son cœur qu'il obnubilait tout le reste. Aline s'inquiétait pour son fils. Elle avait tenté de le raisonner, mais elle le connaissait fort bien pour savoir qu'il n'en ferait qu'à sa tête.

 

      Elle s'était tout de même excusée auprès de Daisuke Oda de l'absence répétitive de son fils au travail. Daisuke la rassura. Il comprenait très bien la raison. Après tout, il appréciait beaucoup son jeune employé, tellement qu'il lui avait donné beaucoup plus de responsabilités. Il avait vite compris que sous les airs solides, les larges épaules de ce garçon, il y avait une grande sensibilité également. Dans un sens, comme le disait parfois Juntsou, Xavier et Daisuke se ressemblaient parfois, dans leur façon d'être, dans leur façon de pensée.

 

      Edwyn avait également compris le manège de Xavier. Il avait tenté d'y mettre fin, mais Elone l'en avait empêché. Le seul endroit où le jeune homme parvenait réellement à dormir sereinement était près de Sasha. Parfois, en rendant visite au garçon lors de sa pause, Elone trouvait l'étudiant endormi, sa main serrant celle du malade.

 

      Dylan Durand poussa son fauteuil roulant vers la chambre de Sasha Flagan. Il n'y entra pas. Il observa un long moment la porte close. Le petit ami du garçon venait d'y entrer. Il n'en ressortirait que lors de la fin des visites. Dylan poussa un soupir à fendre l'âme. Il frotta la nouvelle jambe greffée. La nouvelle technologie était excellente. Il avait pensé depuis l'accident qu'il devrait vivre avec son handicap, mais grâce à la chance, il allait pouvoir remarcher et courir normalement.

 

      Les médecins lui avaient également dit que cela prendrait du temps, mais s'il avait la patience et l'énergie alors tout redeviendrait normal. Quand il avait été choisi parmi plusieurs patients, il avait cru rêver. Il se demandait même s'il le méritait. Tous les frais étaient payés, il n'aurait rien déboursé, c'était le paradis. Sa surprise ensuite avait été de retrouver Sasha Flagan en parfaite santé dans une ville bien éloignée de celle où il avait disparu sans laisser de trace.

 

      Dylan reprit le chemin vers sa chambre. Il n'arrivait pas à comprendre ce qui s'était passé. Quelques semaines auparavant, il avait revu le garçon disparu complètement différent de son souvenir de celui-ci. Il avait toujours connu Sasha, plutôt capricieux, assez renfermé également bien qu'il souriait souvent. Mais ce sourire sonnait faux. Il avait toujours donné l'impression qu'il avait de sérieux problèmes de communication avec sa famille. Un garçon mal dans sa peau qui cherchait à être aimé de n'importe quelle manière.

 

      Mais, maintenant, il se demandait sérieusement s'il n'avait pas eu tout faux sur ce garçon. Si lui s'était trompé sur la mentalité de Sasha, alors Sergio et Sassy ne s'étaient-ils pas trompés également à son sujet ? Est-ce que Sasha les aurait trompés pour que l'on s'occupe de lui ? Il n'accusait pas Sasha de mauvaises intentions, mais le changement d'attitude, malgré son amnésie, était trop flagrant, trop forte.

 

      En pénétrant dans sa chambre, il fut accueilli par deux jeunes filles. L'une d'elles, il l'avait rencontrée au hasard d'un après-midi dans la cour de l'hôpital. Depuis, ils se parlaient. L'autre jeune fille était une amie de la première. Toutes deux étaient les meilleures amies de Sasha. Dylan avait presque envie de rire. Il fallait le faire quand même pour que toutes les personnes présentes eussent un lien avec Sasha Flagan.

 

      Il avait longtemps hésité, mais après l'accident vasculaire de Sasha, il avait finalement avoué à Asia qu'il le connaissait auparavant. Il lui raconta tout ce qu'il savait. Comment également, il avait disparu. Elle l'avait écouté sans jamais lui couper la parole. Il avait pensé qu'elle le frapperait pour lui avoir menti, mais elle ne fit rien de tel.

 

      Elle lui conseilla fortement d'appeler ses deux amis pour les prévenir. Il n'avait pas le droit de laisser ses deux amis dans l'ignorance. Ils devaient se faire du souci pour Sasha. Ils seraient certainement contents d'apprendre qu'il allait bien, même si pour le moment, il était plongé dans le coma.

 

      Il les avait prévenus. Maintenant, il attendait leur visite. Ils allaient venir, c'était certain. Sassy, d'après Shann, se rendait tous les jours au commissariat pour savoir s'ils avaient de nouvelles informations. Sergio faisait marcher son réseau d'information, mais ni l'un ni l'autre n'avait eu aucune chance. Comme quoi le hasard faisait bien les choses.

 

      Asia l'avait prévenu qu'elle en parlerait également au père de Sasha, à Xavier et à Raven. Il n'avait pas encore eu la visite des deux hommes alors il ne savait pas si elle avait déjà parlé. En tout cas, étant donné le regard sombre et intense de l'autre jeune fille, elle était au courant. Il ne savait pas comment agir maintenant.

 

      Asia savoura le mal-être de son ami. Elle n'était pas une mauvaise fille. Elle appréciait beaucoup trop ce jeune homme d'ailleurs, mais il lui avait caché assez longtemps le fait qu'il connaissait Sasha. Une omission dure à avaler quand même ! Raven finit par prendre la parole.

 

— Qu'est-ce qui t'a finalement décidé à parler ? Pourquoi ne pas l'avoir fait dès que tu as vu Sasha ? Il aurait aimé en apprendre plus sur son passé oublié. Peut-être ne serait-il pas dans le coma, maintenant ?

 

— Je suis désolé, d'accord ? Je ne pensais pas à mal. Il semblait très heureux ainsi. J'ai juste pensé que si son passé arrivait sans prévenir, il aurait brisé son équilibre déjà instable du fait de son amnésie.

 

      Dylan se passa une main dans ses cheveux bruns. Il remonta ses lunettes qui lui tombaient sur le nez. Il soupira.

 

— Je l'ai rencontré chaque fois qu'il venait chez Sergio, le plus souvent les week-ends. Il ne parlait jamais de lui. Il a mis un temps fou avant de nous dire son nom de famille et son âge. Il entrait dans des colères terribles des fois. Il se disputait souvent avec Sergio. Je pouvais les entendre. Sergio essayait par tous les moyens de faire parler Sasha, sur sa mère ou son père. Mais, il ne disait rien. On a juste finir par comprendre qu'il s'en voulait de s'être éloigné de son père.

 

— Quelle était sa relation avec ce Sergio ? Demanda Raven, même si elle s'en doutait un peu.

 

— Ils avaient une liaison assez tumultueuse avec dispute et réconciliation. Pourtant, je crois bien que Sergio s'était attaché à Sasha, car il revenait toujours. Il n'est pas du genre très fidèle. Sassy est entre les deux. Sasha se tournait toujours vers elle après une dispute. Je ne sais pas s'il s'en rendait compte ou pas, mais j'ai pu constater que la confiance aveugle de Sasha envers Sassy l'aidait beaucoup.

 

      Dylan se frotta à nouveau le crâne. Il avait bien du mal à expliquer.

 

— Sassy, à cause de son passé, n'a aucune confiance en elle et encore moins envers la gent masculine. Elle ne laisse aucun homme la toucher, enfin je veux dire la serrer contre lui. Le simple toucher la rend nerveuse, elle se crispe. Mais grâce à Sasha, elle commençait à s'en sortir. Et puis....

 

      Dylan se tut. Il fixa un point devant lui. Non, il ne pouvait pas avouer le secret de Sassy, même si cela n'en était pas vraiment un. Sassy était amoureuse de Sergio depuis longtemps, mais elle fermait les yeux parce qu'elle ne pourrait le satisfaire, lui donner ce qu'il pourrait désirer. Sergio le savait. Dylan trouvait leur relation assez étrange et malsaine. Il se demandait si Sasha le savait.

 

      Un bruit derrière lui le fit se retourner. Un homme grand et large d'épaules se trouvait à la porte ouverte. Il fut surpris de le voir hors de la chambre 211. L'homme observait en silence la pièce dans son ensemble. Il arrêta son regard finalement sur le jeune infirme. Celui-ci n'en mena pas large. La cicatrice sur le visage de Xavier était accentuée par la fatigue.

 

— Bonjour Xavier, s'exclama Asia.

 

— Y a-t-il un problème avec Sasha ? Demanda anxieusement Raven.

 

      Les yeux marron quittèrent Dylan pour se poser sur la jeune fille. Elle avait les yeux rouges et elle était très pâle. Il secoua la tête négativement.

 

— Non, il va bien. Catarina est présente. Elle voulait discuter seul à seul avec lui.

 

— Tu crois qu'il peut entendre ce qu'elle lui dira ? Questionna Asia, intriguée.

 

      Xavier pénétra plus en avant dans la chambre. Il se laissa tomber sur un siège libre, avec un soupir. Dylan songea qu'il avait un sacré toupet d'entrer dans sa chambre sans demander l'autorisation.

 

— Le docteur Miori et Elone disent qu'il peut entendre et répondre par des grognements. Je ne l'ai jamais entendu, mais il sert parfois ma main, surtout quand je déprime. Parfois, il est remuant. Elone pense qu'il cauchemarde. Il y a une chance que s'il se réveille, il retrouve la mémoire.

 

— Ce serait génial, s'exclamèrent les deux filles, en se regardant.

 

      Dylan vit l'étudiant froncer les sourcils. Cette nouvelle ne semblait pas lui plaire du tout. Le silence de Xavier fit réagir les filles.

 

— Quelque chose ne va pas, Xavier ? Demanda Asia. Un problème ?

 

— Pourquoi avez-vous prévenu vos amis ?

 

      Les deux filles et Dylan restèrent interloquer. Qu'est-ce qu'il prenait à Xavier ? C'était tout à fait normal de les prévenir, non ?

 

— Parce qu'ils s'inquiétaient pour lui.

 

— Ha ! Et c'est une raison suffisante pour mettre la vie de Sasha en danger ?

 

— Hein ? Laissèrent échapper les trois jeunes.

 

— Pourquoi serait-il en danger ? Sergio et Sassy sont des gens honnêtes. Certes, Sergio n'a pas toujours été dans le droit chemin, mais ce n'est pas une raison....

 

      Xavier se redressa d'un bond faisant sursauter le jeune handicaper. Pourtant, Xavier ne fit aucun autre geste. Il s'approcha juste de la fenêtre. Il expliqua alors, enfin ce qu'il avait fini par apprendre depuis peu. Une des raisons qu'il l'empêchait de dormir tranquille, maintenant.

 

— Je n'ai rien contre vos amis. Je ne juge pas une personne que je ne connais pas par les racontars ou son casier judiciaire. Je ne vais pas le détester juste parce qu'il est l'ex de Sasha, non plus.

 

— Alors pour quelle autre raison ?

 

— La raison ? Mais, elle est simple pourtant. L'homme qui l'a rendu amnésique ou plutôt, les hommes pour qui il travaille. Votre téléphone est mis sur écoute. La police essaie depuis un long moment à savoir d'où vient le signal, mais il y a toujours des interférences.

 

      Le visage de Dylan pâlit.

 

— Tu veux dire que mon appel a été intercepté par les hommes qui ont fait du mal à Sasha ?

 

      Xavier hocha la tête. Il expliqua également que Sergio, Sassy et Shann ne risquaient rien, car ils étaient sous étroite surveillance. Par contre, ils peuvent très bien venir ici, ils n'auront pas pour autant l'autorisation de voir Sasha tant que celui-ci sera dans le coma. Dylan en fut interloqué. Xavier se dirigea vers la sortie. Les filles le suivaient du regard, un peu hagard par toutes ses nouvelles, d'un seul coup.

 

— Ce n'est pas juste, chuchota Dylan.

 

      Xavier se retourna, le regard plus sombre.

 

— Peut-être, mais vous n'avez pas le choix. Je prends la sécurité de Sasha très à cœur.