origine


Prologue :

 

 Oz Tanaka, un peu plus de trente cinq ans, plutôt bien bâti de sa personne, professeur de biologie et de physique au collège Sakura, personnages très apprécié de ses collègues comme des élèves, affichait pour l’heure un sourire de pure contentement. Son ami Allan Harnett avait eu une très bonne idée, vraiment très bonne.

 Etre professeur remplaçant pouvait avoir quelques avantages non négligeables. Certes être métisses ne l’aidait pas toujours, mais ces petits problèmes n’étaient rien par rapport à tout ce que son travail lui apportait en compensation.

 Son père était un homme d’affaire japonais et sa mère, une artiste française. Il avait la chance de ressembler à son père seul ces yeux étaient une petite touche de sa mère, toujours absente. Il avait des yeux marrons pailletés de petites touches de vert.

 Depuis son arrivée dans ce pays, il y avait de cela un peu plus de quatre ans maintenant, il passait son temps à voyager à travers tout le petit pays afin de faire des remplacements. Il devait être le seul professeur à aimer être remplaçant, mais c’était surtout à cause de son amusement. Le seul endroit où il n’aimait pas aller, c’était le primaire. Pas très intéressant !

 Les collèges et les lycées étaient beaucoup mieux. Il pouvait s’amuser aux dépens des autres professeurs et des élèves. Avec ses amis, il avait réussi à créer une drogue, ressemblant assez à un aphrodisiaque avec une forte dépendance. Alors, Tanaka faisait très attention surtout qu’il n’avait pas un très grand stock non plus.

 Le principal intérêt de sa drogue était surtout la première dose. La victime devenait une marionnette et faisait exactement tout ce qu’on lui disait et le lendemain, celle-ci ne se souvenait de rien, même sous hypnose. Tanaka, bien sur, l’utilisa sur certaines jeunes filles et souvent sur celle de bonnes familles. Ces demoiselles souvent trop imbus d’elle-même adorait se moquer des autres et surtout de lui. Alors, il se vengeait avec un plaisir des plus évidents.

 Comme ce soir-là, il avait fait exprès de poser une enveloppe dans le casier de cette péronnelle, Harumi Sanada, fille d’un homme d’affaire assez important et des plus jolies en plus. Il avait constaté que cette demoiselle appréciait particulièrement un jeune garçon de sa classe, plutôt rebelle et mal poli.

 Tanaka avait deviné qu’Harumi viendrait au rendez-vous prétendument donner par ce garçon. Peu de temps avant, il avait retrouvé ce garçon avec sa bande. Il avait réussi à déposer de la drogue dans leur verre. Ensuite, il les mena dans le lieu où devait se dérouler le rendez-vous.

 La salle de classe de biologie se trouvait dans un bon emplacement, juste à côté d’une porte de sortie de secours. Quand la jeune fille arriva, elle se trouvait donc seul avec le professeur. Celui-ci joua un peu la comédie et parvient à mettre la jeune fille en confiance. Etant donné la grosse chaleur qu’il faisait dehors, il parvint sans problème à faire boire Harumi.

 La drogue fit rapidement son effet et le jeu put ainsi commencer. Son plus grand plaisir à Tanaka, c’était surtout d’apercevoir la peur et l’incompréhension dans le regard de ses victimes. Bien que son corps réagisse à la drogue, l’esprit lui restait plutôt clair mais ne pouvait rien faire.

 Tanaka invita les jeunes à le rejoindre et la salle de classe assista à un jeu des plus méprisables et répugnant. La jeune fille fut donc violer par ses camarades aussi bien par son professeur sans qu’elle puisse réagir. Elle dut accepter que son corps la trahisse à son grand désespoir.

 

 Après ce soir-là des plus mémorables selon le professeur Tanaka, il apprit par un de ses collègues que la jeune Harumi Sanada venait d’être enfermé dans un asile psychiatrique pour violence aggravés. Elle aurait semble-t-il poignardé son père quand celui-ci lui avait juste agrippé le bras.

 Tanaka en fut un peu perturbé. C’était la première fois qu’une de ses victimes faisaient un acte de violence après les faits. Il le fut encore plus quand le garçon qui avait servi d’appât, se suicida en se jetant devant un train en marche.

 Il songea alors d’arrêter. Il appela son ami Allan à la rescousse. Celui-ci parvint non sans mal à le calmer et le rassura en lui disant qu’il viendrait bientôt lui rendre visite dans quelques jours. Tanaka fut vraiment soulagé. Il avait peut-être commis un impair ou la dose avait été trop forte. Il était sur qu’Allan trouverait la solution.

 Mais, en fait, il n’eut jamais la chance de connaître le fin mot de l’histoire. Quatre jours plus tard, la police retrouva son corps avachi dans un canapé avec une balle plantée en plein front. Tanaka n’apprit jamais que la jeune Harumi Sanada mit au monde un petit garçon, Sawako de son prénom.

 Les infirmières furent assez choqué que la famille donne le prénom d’une fille à garçon, mais le père Sanada ne voulut rien entendre et ne donna aucune explication. La famille et les amis durent accepter sans se plaindre. De toute façon, ils se demandèrent surtout qui sera en charge de s’occuper de ce marmot non désirés. Ils prièrent très fort pour ne pas être l’élu. Ce serait la honte et le déshonneur.